Un pays


Ikkurina

Trois passions

Plaisirs de la table

Plaisirs de la table

Chantier
  • Bâtiment et matériaux

Gestion

Sciences de Gestion

Retour à la page d'accueil

Les certificats de conformité


La vérification de la conformité des fournitures aux prescriptions, qui fait normalement partie du rôle de l’acheteur, peut s’appuyer sur différents outils qui n’ont pas la même signification ni la même portée.

L’attestation de conformité d’un produit témoigne de la conformité à une norme ou à une spécification du seul échantillon soumis à l’examen de l’organisme tierce partie – souvent un laboratoire – qui l’émet. Elle ne comporte pas jugement sur la régularité avec laquelle le même produit respectera les performances mesurées en fonction du processus de production.

La certification de conformité de produit ajoute à l’attestation de conformité au moins une appréciation sur la régularité de la production. Cette appréciation s’appuie sur des vérifications périodiques effectuées par le fabricant lui même.

Elle se traduit généralement par une marque de certification qui permet au fabricant un droit d’usage de la marque de certification correspondant au bénéfice de l’ensemble de la production du produit ainsi certifié. La marque de certification, généralement apposée sur le produit, donne également le signe visible que l’utilisateur peut avoir confiance dans la conformité du produit au cahier des charges de la marque.

Il existe en France plusieurs marques de certification de conformité. La plus connue est la marque NF délivrée par l’AFNOR.

L’objet des vérifications est la conformité du produit à un certain ensemble de caractéristiques et de performances. Il est courant que cet ensemble, qui fait partie du “ référentiel ” de la marque de certification, corresponde au prescription des normes. Mais surtout en France il est courant que le référentiel comporte des caractéristiques techniques ou des niveaux de performances complémentaires à ceux de la norme. Les utilisateurs qui souhaitent avoir une garantie de conformité sont en effet souvent intéressés par un niveau de performance supérieur à la norme ou ont des besoins particuliers pour lesquels la norme ne serait pas complète.

L’expression “ marque de qualité ” est couramment employée dans ce cas. Mais elle n’a pas de définition homogène et appelle une appréciation au cas par cas de son contenu exact.

Il ne faut donc pas confondre l’exigence de produits conformes à une norme française NF et l’exigence de produits certifiés portant la marque NF.

Une certification peut également s’appuyer sur un avis technique. Ainsi la marque CSTBat est associée à l’avis technique bâtiment. Délivrée par le CSTB (voir la rubrique liens), elle garantit à l’utilisateur que le produit mis en œuvre est toujours conforme aux caractéristiques annoncées dans l’avis technique, et que l’ouvrage réalisé dans les conditions fixées par l’avis technique lui donnera satisfaction.

En effet elle traduit un engagement de l’industriel ou de l’entreprise à maintenir dans le temps la qualité de ses productions (le plus souvent via un système d’assurance qualité), engagements vérifié par le CSTB au travers d’audits périodiques.

En France, les organismes certificateurs se soumettent généralement  à des contrôles par un organisme extérieur relatif à l’impartialité de leurs décisions, la bonne adéquation de leurs règles de fonctionnement et le respect de ces principes dans le temps.

L’accréditation de l’organisme certificateur constitue donc un facteur important pour apprécier la valeur d’une certification.



Dernière mise à jour: le 10/10/2007

Retour à la page d'accueil