Un pays


Ikkurina

Trois passions

Plaisirs de la table

Plaisirs de la table

Chantier
  • Bâtiment et matériaux

Gestion

Sciences de Gestion

Retour à la page d'accueil

Les plafonds tendus


Les plafonds tendus ont la côte : ce type de revêtement est en train de prendre des parts de marché très significatives !
Ce nouvel acteur du décor, qui peut être soit une toile en PVC, soit une toile tissée en polyester enduite de polyuréthane, offre de nombreux avantages.
Déclinés dans une large palette de couleurs (plus de 200 coloris en PVC et une vingtaine dans les produits tissés), les plafonds tendus invitent chacun à décorer son intérieur selon ses goûts. Il est aussi possible d’imprimer les photos de son choix sur certains revêtements pour apporter une touche plus personnelle. De plus, ce produit masque les défauts éventuels de votre ancien plafond : fissures, creux, bosses, …

Le plafond tendu contribue aussi à une meilleure isolation de votre logement tant sur le plan acoustique que thermique. Outre les performances intrinsèques du produit, une lame d’air est en effet réalisée entre ce revêtement et le plafond existant ce qui contribue à limiter les déperditions thermiques.

Autre atout : les plafonds tendus s’installent dans toutes les pièces. Le professionnel qui installera le plafond tendu dans une salle de bains, choisira, par exemple, un revêtement hydrophobe, résistant parfaitement à l’eau et à l’humidité.
Le revêtement choisi sera posé suivant les règles définies dans le DTU 58.2. Ce dernier précise les conditions de mise en œuvre des produits et définit les documents qui décrivent les vérifications requises avant la pose comme la prise de cotes. Les critères de choix des matériaux y sont également indiqués.

Dans une première étape des lisses sont fixées en périphérie du mur. Ce travail peut s’effectuer sur tout type de paroi, qu’elle soit composée de béton cellulaire, de brique ou de parpaing. Le plafond tendu ne risque pas d’endommager le support car il est particulièrement léger (quinze fois plus qu’un plafond en plaque de plâtre par exemple).

Dans une seconde étape on posera le revêtement à proprement parlé. La pose diffère selon le type de plafond choisi. Par exemple pour un revêtement en PVC il faudra chauffer la pièce à plus de 65°C. Le plafond tendu se ramollit alors puis est fixé sur les lisses. Une fois le chauffage éteint, le matériau se rétracte pour prendre sa forme finale. La pose des plafonds tendus réalisés dans une trame de polyester sont plus simples à poser à condition que la largeur de la pièce n’excède pas la largeur de rouleau du produit (de 5 à 6 mètres suivant les industriels).

Lors de la pose du plafond il est possible d’installer divers accessoires tels que des spots, des suspensions, des grilles de ventilation, etc. L’espace situé entre le plafond tendu et le plafond existant permet de cacher l’alimentation électrique.

Avec un bon professionnel, comptez une demi-journée de travail par pièce. Evitez de le poser vous-même : la pose est assez complexe et le produit est couvert par la garantie décennale du fabricant… uniquement s’il est monté dans les règles de l’art.



Dernière mise à jour: le 03/05/2009


Retour à la page d'accueil